Punaises de lit : c’est quoi Sniper, cet insecticide toxique ? Ce produit est INTERDIT

Insecticide “Sniper” interdit : alerte sur l’augmentation des intoxications mortelles liées aux punaises de lit et cafards

Une récente étude menée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) et par divers centres antipoison met en lumière les dangers liés à l’usage de Sniper insecticide 1000 EC DDVP®, un produit insecticide prohibé depuis 2013 pour les applications domestiques. Malgré cette interdiction, il continue d’être employé contre des insectes nuisibles tels que les punaises de lit et les cafards, entraînant une augmentation des cas d’intoxication, certains pouvant s’avérer mortels. Le produit contient du dichlorvos, un composé organophosphoré reconnu pour sa haute toxicité, capable de provoquer la mort par inhalation ainsi que des dommages graves en cas de contact cutané ou d’ingestion.

Ce problème de santé publique a été souligné suite à la documentation de 170 incidents liés à l’utilisation de ce produit Sniper entre janvier 2018 et juin 2023, touchant 206 individus. Le dichlorvos est particulièrement dangereux, pouvant causer des symptômes respiratoires sévères, des réactions oculaires, des troubles neurologiques jusqu’à la perte de connaissance, et des réactions allergiques cutanées.

Bien que son usage soit interdit dans le cadre domestique, le dichlorvos est toujours accessible via des canaux illégaux, tels que certains marchés et bazars, notamment dans le nord de Paris et en Seine-Saint-Denis, ou à travers des plateformes de vente en ligne, et il est parfois importé de l’étranger ou fourni par des connaissances.

L’étude fait état d’une recrudescence des cas d’intoxication avec le Sniper insecticide depuis 2018, avec une nette augmentation observée entre janvier 2022 et juin 2023. Cette période coïncide avec une hausse notable des infestations de punaises de lit, affectant 11% des foyers entre 2017 et 2022 selon l’Anses. Si une majorité des intoxications rapportées se sont avérées bénignes, environ 10% ont été jugées de gravité moyenne et 5,5% sévères, incluant trois décès.

À la suite de ces constatations, des mesures de prévention et d’alerte ont été renforcées, notamment à travers le site gouvernemental d’alerte aux produits dangereux, qui met en garde contre l’usage du Sniper 1000 EC DDVP depuis le 8 novembre. Un des distributeurs a également initié un rappel volontaire du produit, action relayée par les autorités pour renforcer la sécurité des consommateurs.

Conseils IZI contre le Sniper insecticide toxique :

Si quelqu’un vous propose ce produit, il est impératif de contacter immédiatement la Direction Départementale de la Protection des Populations (DDPP) et de ne jamais utiliser ce produit toxique !

Partager

Facebook
WhatsApp
Telegram
Twitter
LinkedIn

Faites Appel à VOTRE PROFESSIONNEL

Devis Gratuit & SANS engagement. Réponse sous 5min.

TARIF A PARTIR DE 119 €

24h/24 & 7j/7
On vous rappelle au plus vite.